Un aménagement de cuisine réussi

Grand n’est pas toujours synonyme de meilleur. C’est aussi vrai pour nos cuisines. L’essentiel est d’aménager cet espace efficacement pour que tous puissent s’y retrouver et y accomplir différentes tâches, tant la personne qui prépare les repas que les autres membres de la famille, sans pour autant se nuire. Dans la cuisine idéale, la distance entre les éléments ne doit pas être trop grande pour minimiser les déplacements d’une tâche à une autre. La cuisine idéale doit aussi comporter les plans de travail requis pour remplir certaines fonctions. Elle offre suffisamment d’espace de rangement ainsi que des surfaces adaptées aux besoins individuels pour préparer et servir les repas. Tout cela commence avec les plans.amenagement cuisine

LE PRINCIPE DU TRIANGLE

Depuis une cinquantaine d’années, les concepteurs de cuisines vantent les mérites du principe du triangle dans la planification d’une cuisine fonctionnelle. On ne peut nier le bien-fondé de ces lignes directrices. Le principe est le suivant : les trois plus importants éléments d’une cuisine, soit le réfrigérateur, la surface de cuisson et l’évier, doivent occuper chacun une des extrémités d’un triangle. La longueur totale de la distance qui sépare ces trois éléments, donc la longueur totale de toutes les faces du triangle, doit se situer entre 15 et 26 pieds. On recommande également qu’aucune des arêtes du triangle ne fasse plus de 9 pieds et que la distance la plus courte, soit celle qui sépare l’évier de la surface de cuisson, soit environ de 4 à 6 pieds. Idéalement, on ne devrait pas avoir à passer au milieu ce triangle pour traverser la cuisine.

Au cours des développements des 25 dernières années, les concepteurs de cuisines ont tenté de remettre en question le principe du triangle en proposant notamment d’installer deux éviers, de prévoir plus d’un plan de travail pour permettre à plusieurs personnes de participer à la préparation des repas. En outre, l’utilisation du four à micro-ondes et la popularité des îlots et des comptoirs en « L » ont influencé la configuration de l’espace. La tendance à simplifier le cérémonial des repas a également joué un rôle dans la conception des cuisines. En effet, généralement adjacente à la cuisine, la salle à manger traditionnelle a subi des transformations majeures. Les propriétaires de maisons préfèrent de plus en plus combiner la salle à manger à la cuisine ou d’y créer un espace cuisine-repas ou un espace repas-salle familiale donnant sur la cuisine, donc à aires ouvertes.

Ce style d’aménagement signifie souvent qu’un îlot ou un comptoir en « L » sert de cloison pour séparer l’endroit où l’on prépare les repas de celui où l’on mange. Il importe donc de bien utiliser l’espace où seront installés l’îlot ou le comptoir en « L ». Dans certains cas, on y installe la surface de cuisson et parfois un évier. D’autres préfèrent s’en servir comme coin-repas. Dans un cas comme dans l’autre, il vaut mieux faire en sorte que l’espace de rangement sous le comptoir soit accessible des deux côtés pour que vous puissiez ranger la vaisselle et le linge de table du côté salle à manger et le matériel de cuisson du côté cuisine.

Un plan surélevé installé du côté salle à manger de l’îlot dissimulera le désordre pendant le repas et pourra servir à poser les assiettes en faisant le service. Ou encore, si l’îlot ou le comptoir en « L » sont assez hauts pour qu’on puisse y mettre un tabouret, on peut également s’y asseoir pour manger.

DE NOUVELLES OPTIONS : LES STATIONS DE TRAVAIL

Alors que la cuisine d’il y a 50 ans comportait un seul évier et deux électroménagers, la cuisine d’aujourd’hui a pris une tout autre envergure et compte davantage d’appareils, deux éviers, des équipements sophistiqués, etc.

Pour combler de nouveaux besoins, survenus avec l’arrivée des femmes sur le marché de travail et le rythme toujours plus effréné de nos vies, la cuisine a subdes transformations majeures au cours des dernières années. La cuisine actuelle est plus vaste alors que de nouveaux appareils plus performants, plus ergonomiques et plus esthétiques, bref des appareils capables de nous simplifier la vie, y ont fait leur entrée. Recherche d’efficacité et de temps obligent, la tendance actuelle est à doubler certains équipements, comme la cuisinière, le réfrigérateur, le lave-vaisselle ou, plus fréquemment, l’évier. En outre, on cherche à maximiser l’espace grâce à du rangement intelligent et généreux. On se dote de plans de travail et de comptoirs suffisamment vastes pour assurer son confort.

Tout cela, en réponse à la demande des propriétaires de maison de pouvoir se retrouver en famille dans une pièce multifonctionnelle, où chaque personne peut vaquer à ses occupations ou encore participer à la préparation du repas.

Aménager une cuisine pratique pour recevoir plus d’occupants, plus de cuisiniers, plus d’appareils, plus de fonctions, le tout en conservant un maximum de style : voilà tout un défi à relever! Les designers ont donc dû remettre en question l’application traditionnelle du triangle, repenser la cuisine et offrir de nouvelles options aux familles d’aujourd’hui. La solution : penser en termes de stations de travail.

En fait, il s’agit de prévoir, dans une seule et même cuisine, de multiples stations de travail, permettant ainsi à plusieurs personnes de vaquer à leurs occupations, quelles qu’elles soient, mais toujours en fonction de leur style de vie, sans jamais se nuire entre elles. Bien qu’il tende à respecter dans une certaine mesure les bons côtés du triangle classique, le concept des stations de travail se veut moins formel et davantage calqué sur les habitudes de vie de la maisonnée. L’idée est de faire en sorte que la station de travail présente tous les atouts permettant à la personne qui l’utilise de réaliser ses tâches avec un maximum d’efficacité. Et pour y arriver, chaque détail compte : les matériaux, la configuration de l’espace, les solutions de rangement, le type de surface de travail, etc.

Avec cette nouvelle approche, chaque fonction essentielle réalisée à la cuisine s’effectue autour d’un équipement ou d’un appareil en particulier et prévoit l’espace de comptoir nécessaire. D’emblée, les cuisinistes ont ciblé trois stations de travail incontournables dans la cuisine : la station de nettoyage et de rangement, la station de préparation des repas et la station de cuisson, chacune reflétant, évidemment, une fonction essentielle et habituelle réalisée à la cuisine. Mais selon notre style de vie, nous pouvons ajouter des stations plus spécialisées, qui répondent à des besoins précis ou qui nous permettent de donner libre cours à nos intérêts : une station de bureau et d’électronique, une station de boulangerie, une station de repas, etc.

La station de nettoyage et de rangement

La station de nettoyage et de rangement comprend l’évier, un espace pour entreposer la vaisselle sale, une armoire pour ranger les produits et les articles de nettoyage et du rangement pour les ustensiles et la vaisselle qu’on utilise au quotidien. Dans un monde idéal et pour un maximum de fonctionnalité, d’un côté de l’évier, vous devriez prévoir un comptoir d’au moins 2 pieds, réservé à la vaisselle sale. Et de l’autre côté du lavabo, un comptoir d’au moins 20 pouces pour accueillir un égouttoir. À ne pas oublier : le revêtement de comptoir doit absolument être résistant à l’eau.

À ces éléments de base, on ajoute le lave-vaisselle ainsi qu’une poubelle. Le recyclage acquérant une importance grandissante dans notre mode de vie au quotidien, pensez à inclure, à même la station de nettoyage et de rangement, une installation pour le recyclage : un bac pour le verre, le carton et le papier, un contenant pour accumuler les éléments destinés au compostage, un bac pour recevoir les bouteilles et les canet
tes à retourner au supermarché, etc.

Comme l’évier se situe au cœur de la station de nettoyage, vous pouvez y entreposer tous les petits appareils qui nécessitent de l’eau pour fonctionner, notamment la cafetière et l’essoreuse à laitue. Il est également probable que vous vidiez les restes de repas pour le lunch du lendemain à cet endroit; pourquoi ne pas prévoir un espace pour ranger efficacement vos plats de plastique, la pellicule plastique, le papier d’aluminium et les sacs à congélation? Vous installerez également un support à essuie-tout ainsi qu’un contenant pour ranger les serviettes de table.

La station de préparation des repas

La station de préparation des repas devrait être pensée et aménagée autour d’un plan de travail suffisamment grand pour travailler efficacement avec plusieurs aliments et ustensiles. Pour certaines personnes, un comptoir de 30 po suffira, mais idéalement, la surface de travail devrait compter entre 36 et 60 pouces, pour un maximum de confort. Cette station devrait être aménagée non loin de la cuisinière et de l’évier. Souvent, on profite de l’espace disponible sur l’îlot, mais la station de préparation peut très bien être située entre la station de rangement et la station de cuisson. Par ailleurs, si vous souhaitez installer un deuxième évier, c’est à cet endroit qu’il sera le plus pratique, notamment pour rincer les aliments.

Vous devriez avoir les couteaux, les ustensiles, les bols et les petits appareils comme le mélangeur à portée de main, dans des tiroirs et des armoires aménagés à cet effet. De la même façon, certains aliments entrent dans la composition de la plupart de nos repas; vous trouverez agréable d’avoir accès en un tournemain aux huiles, épices, condiments que vous utilisez le plus. Vous pensez installer un bloc de boucher à même un comptoir de la cuisine : la station de préparation des repas est l’emplacement tout indiqué.

Si l’espace le permet, vous pourriez encastrer, à même votre îlot, un petit réfrigérateur pour y ranger le lait, les œufs et les autres aliments réfrigérés qui entrent dans la composition de vos recettes. Une chute à déchets ou une poubelle coulissante s’avéreront pratiques, de même qu’un petit contenant de plastique pour accumuler les déchets d’origine végétale destinés au compostage.

La station de cuisson

La station de cuisson, quant à elle, est aménagée autour de la cuisinière. Il est essentiel d’y prévoir un comptoir présentant une surface résistante à la chaleur, pour y déposer vos plats chauds. Ce comptoir devrait idéalement compter 2 pieds de longueur ou plus.

Dans les plus grandes cuisines, il est de plus en plus fréquent de retrouver deux cuisinières ou deux fours, pour cuire plus d’un plat à la fois et gagner du temps. Si par contre les dimensions de la cuisine ne le permettent pas, il est possible d’y aménager des tiroirs chauffants, qui permettent de préchauffer la vaisselle ou encore de garder au chaud certains plats.

Vous aimerez également y retrouver tous les ustensiles et les équipements que vous utilisez pour faire cuire vos aliments, que ce soit au four ou à la cuisinière : les plats de pyrex, les cocottes en fonte émaillée, les poêlons, les spatules et les louches. Il y a de bonnes chances que vous assaisonniez vos plats pendant la cuisson : un rangement à épices est nécessaire.

Prévoyez également un espace pour encastrer le four à micro-ondes, question de ne pas vous priver de l’espace disponible sur le comptoir, qui vous offre une aire de travail si précieuse.

Les stations spécialisées

Selon votre style de vie, il est possible que vous souhaitiez aménager une quatrième et même une cinquième station de travail, que ce soit pour y manger, pour y travailler ou encore pour vous adonner à certaines de vos passions.

Si vous êtes amateur de pâtisserie et de boulangerie, vous porterez sans aucun doute attention à de petits détails supplémentaires, pour aménager, en quelque sorte, une station de boulangerie. Une grande surface de travail est incontournable. Vous opterez idéalement pour un comptoir de pierre, à la fois résistant à la chaleur et naturellement frais. Cette portion de comptoir devrait légèrement être de 3 à 6 pouces moins élevée qu’un comptoir standard, pour vous offrir le confort maximal pour rouler ou pétrir la pâte.

Puisque vous utiliserez sans doute plusieurs petits appareils électriques, le fait d’aménager un espace pour les entreposer et les ranger tout en les gardant non loin de votre plan de travail s’avérera pratique et aussi plus esthétique.

Avec l’importance que les télécommunications occupent dans notre vie quotidienne, pas étonnant que nous soyons de plus en plus nombreux à aménager un coin de travail à la cuisine. On y retrouve entre autres le téléphone et le répondeur, une tablette pour prendre les messages et des crayons. Mais de plus en plus, on y installe un ordinateur pour effectuer sa comptabilité et payer les factures et pour permettre aux enfants de réaliser leurs travaux scolaires sous la surveillance des parents.

Êtes-vous de ceux qui aiment s’entourer de gens, qui aiment recevoir et faire la fête? Une station entièrement destinée aux réceptions est sans aucun doute une avenue qui saura vous charmer. Pour ne pas entraver vos activités lorsque vous préparerez les repas, vous aménagerez préférablement cette zone à l’extérieur de la station de préparation des repas, mais à proximité de la cuisine.

Équipez cette station d’un évier et d’un robinet de bar, d’un petit réfrigérateur encastré sous le comptoir ou encore d’un simple tiroir réfrigéré. Pourquoi ne pas y ajouter une machine à glaçons? Un tiroir à réchaud gardera vos hors-d’œuvre bien au chaud. Un petit cellier ou un support à bouteilles de vin est quasiment incontournable. N’oubliez surtout pas de penser à des espaces de rangement supplémentaires pour les serviettes de table, les napperons, les nappes. Et si l’espace le permet, aménagez un coin pour s’asseoir avec une banquette ou des chaises. Au quotidien, vous pourriez utiliser cet espace comme coin-repas; vous l’apprécierez particulièrement si vous avez des enfants.

Observer la séquence naturelle

On parle de plus en plus du concept de « food-flow », qui fait référence à la séquence naturelle selon laquelle la nourriture évolue dans la cuisine. Certains cuisinistes tentent, de plus en plus, d’aménager la cuisine de telle sorte que les stations de travail se succèdent selon l’ordre logique, la séquence selon laquelle la nourriture est préparée et traitée, de la voiture jusqu’à la table. Ainsi, lorsque vous revenez du supermarché, vous placez les aliments dans le réfrigérateur et dans le garde-manger. Vous les sortez plus tard pour les préparer : vous les rincez à l’eau, dans l’évier, puis vous les coupez et les apprêtez à la station de préparation des repas pour ensuite les cuire. Ensuite vous les servez. Si les stations de travail épousent cet ordre, votre travail à la cuisine s’en trouve facilité : vous y ferez moins de pas et de mouvements inutiles.

Dépassé, le concept du triangle? Pas du tout! Il a fait ses preuves, année après année, et demeure pertinent et actuel. Avec les tendances émergentes et les nouveaux besoins des familles, on l’utilise tout autant, mais différemment. En fait, le triangle traditionnel se multiplie à l’intérieur de la pièce, en fonction du nombre de stations de travail et du nombre de cuisiniers présents dans la pièce. C’est ainsi que même aménagée sous forme de stations de travail, la cuisine actuelle tire profit des principes qui lui ont bien réussi au fil des ans, jusqu’à aujourd’hui.

Une fois qu’ils auront étudié vos dessins et les mesures que vous avez prises à l’aide du Guide de la planification Rénover sa cuisine, nos experts vous proposeront u
ne foule d’options et vous expliqueront comment aménager une cuisine qui vous ressemble. Une fois que vous aurez pris rendez-vous, n’oubliez pas de faire une liste de vos besoins, des options qui vous intéressent et de vos idées sur les aspects fonctionnels de votre nouvelle cuisine. Nos experts pourront en tenir compte dans la préparation des plans et seront en mesure de vous conseiller judicieusement, de façon à aménager votre cuisine en fonction de vos besoins, de votre style de vie et de vos intérêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *