Chambres d’enfants : une chambre à son image

Les enfants poussent vite. Leur personnalité se développe et ils veulent une chambre qui leur ressemble. Trucs et conseils pour créer un décor au goût de votre tout-petit… pardon, de votre « grand » enfant.chambre d'enfants moderne

Oser la couleur

Finies les couleurs douces et calmes, il est temps d’oser les teintes vives et stimulantes. Les enfants les adorent. Le bleu, le vert, le rouge ont généralement la préférence des garçons. Quant aux filles, elles craquent pour le rose, le mauve, le violet. Le jaune remporte la faveur des deux sexes. Les mariages étonnants sont parfois les plus réussis : orange et bleu, rouge et jaune, rose et vert. Tout est une question de ton et de nuance.

Donnez un thème à la chambre. Inspirez-vous de l’activité préférée de votre jeune (sportive ou artistique) ou des personnages qu’il aime. Demandez-lui son avis. Les enfants sont toujours contents de participer à l’élaboration du décor. C’est une pièce où ils passent beaucoup de temps. Il faut donc qu’elle leur plaise. Jouez la thématique à fond en peignant des fresques sur le mur ou en posant du papier peint à l’image de sa passion. Mais rappelez-vous que les goûts changent vite, surtout à un jeune âge. Si vous craignez que votre rejeton se lasse de son décor, allez-y avec mesure en optant pour des éléments faciles à remplacer (housse de couette, rideaux, cadres, accessoires). Vous pourrez ainsi réaménager sa chambre sans avoir à tout refaire.

Inspirez-vous aussi de sa personnalité pour créer un décor qui lui ressemble. Il est :

  • Actif : Ajoutez des modules de jeu (escalier, balançoire, échelle suspendue ou fixée au mur, pont et tunnel, glissade) pour qu’il dépense son trop-plein d’énergie. Le rouge est la couleur des gens en mouvement. Allez-y en petites touches pour ne pas surexciter l’enfant. Mettez du bleu : il est apaisant et reposant.
  • Artiste : C’est un Picasso en herbe? Chevalet, table à dessin, tableau lui permettront de laisser libre cours à son imagination. Réservez un mur pour ses créations. Il rêve plutôt de jouer la comédie? Mettez un paravent dans un coin de la pièce. L’espace deviendra loge de théâtre. N’oubliez pas la coiffeuse pour ranger produits de maquillage, perruques et autres accessoires pour se déguiser. Un spot au plafond permettra de diriger la lumière sur la vedette lors de spectacles en famille. Côté couleur, le choix est vaste. Il les aime toutes! Le mauve et le violet favorisent l’inspiration. Mais attention, certains adorent, d’autres détestent.
  • Intellectuel : Des bibliothèques bien garnies, un fauteuil confortable, une lampe orientable, voilà le kit parfait pour le lecteur assidu. Jouez le gris (toujours chic) que vous réchaufferez avec du jaune (lumineux et réconfortant).
  • Accueillant : Organisez la chambre de manière à ce qu’il puisse recevoir ses amis pour jouer ou à coucher. Un fauteuil en mousse qui se transforme en lit ou un futon permettront d’accueillir les petits visiteurs pour la nuit. Prévoyez fauteuils d’appoints, tabourets ou chaises empilables, gros coussins laissés par terre pour les réunions d’amis. L’orange stimule les sens, le vert donne de la vitalité. Quant au rose, il favorise le sommeil (il faut bien se reposer un moment donné).

    Des meubles multifonctionnels

    Le mobilier de bébé peut facilement être récupéré. Il suffit de quelques coups de pinceau pour qu’il s’intègre parfaitement au nouveau décor. Quand il grandit, l’enfant a souvent besoin d’un nouveau lit. Sur le marché, on retrouve maintenant des lits multifonctionnels (ou lits mezzanines) incluant un espace jeu ou travail. Ils sont idéals pour les petits espaces et deviennent le point central de la pièce. Assurez-vous toutefois que votre mousse apprécie dormir en hauteur et que le lit est muni d’une barre de sécurité pour prévenir les chutes. À éviter pour les enfants de moins de six ans. Pour les esprits moins téméraires, préférez un lit qui s’ajuste en hauteur au fur et à mesure que l’enfant grandit.

    Aménagez un coin lecture ou détente. Les meubles gonflables plaisent aux enfants. Ils viennent dans des couleurs vives ou des motifs à la mode. Ils permettent de dynamiser un décor à peu de frais. Les fauteuils suspendus ont aussi la cote. Assurez-vous toutefois de les ancrer solidement au plafond. Enfin, interdisez aux enfants de les utiliser comme balançoire. Ils peuvent chuter ou blesser une autre personne qui se retrouve dans la trajectoire.

    Sécurité à terre

    Comme pour les chambres de bébés, il vaut mieux éviter les tapis qui ramassent la poussière. Pour la sortie du lit, on peut installer une carpette qui réchauffera les petits petons. Assurez-vous qu’elle adhère bien au sol et reste bien en place. Sinon, l’enfant risque de trébucher et de se blesser en heurtant le lit. Pensez à l’entretien. Avec de jeunes frimousses, les accidents sont vite arrivés. Peinture, nourriture se retrouvent au sol et se transforment en taches tenaces. Choisissez un matériau qui se lave facilement (bois, linoléum, vinyle, etc.).

    Habillage de lit : comme les grands

    Un lit d’enfant s’habille comme celui d’un grand. Couvre-lit, oreiller, coussins, jetés permettront de donner du caractère au couchage. (Et puis, une bataille de coussins, quoi de plus rigolo !) Jouez avec les motifs et les textures pour plus d’effet. Les petites filles apprécient les ciels de lit. Ils donnent une touche aérienne et romantique à la chambre. La fenêtre se parera également d’un voile pour compléter le décor. Rien n’empêche de lui ajouter des rideaux légers. Optez pour un habillage opaque si l’enfant a pris l’habitude de se réveiller à l’aube. Là encore, un savant mariage de différents imprimés donnera un air très mode à la chambre. Une idée rigolote : affichez les meilleurs dessins de votre jeune artiste en les faisant imprimer sur les rideaux de couleur unie.

    Lumière branchée

    Pour la chambre d’enfant, les sources de lumière doivent être variées. Des spots sur rail éclairent la pièce au moment des jeux. Le lampadaire orientable rend la lecture plus facile. Lampe de travail et lampe de table ont aussi leur utilité. Pour l’ambiance, une applique murale en forme de fleur, de lune ou de bouteille d’orangeade. Le soir, elle devient veilleuse. Comme pour les tout-petits, vous pouvez doter la pièce d’interrupteurs lumineux. Ils aident l’enfant à se repérer dans la chambre. Utiles s’il n’a pas encore vaincu sa crainte du noir.

    Un bureau bien étudié

    Vient un jour où l’enfant entre à l’école. Il est important qu’il ait un endroit bien à lui pour faire ses devoirs et ses leçons. La chambre est le lieu le plus approprié à la condition qu’elle soit sur le même étage que la cuisine et le salon, ce qui facilitera la tâche de supervision. Pour aménager le coin étude, prévoyez une surface de travail assez grande pour que l’écolier puisse y déposer ses livres et ses cahiers. Il pourra aussi avoir besoin d’un ordinateur. (Il vous faudra toutefois surveiller son utilisation.) Si possible, optez pour un bureau dont la hauteur s’ajuste à la grandeur de l’enfant. La chaise doit aussi être réglable et offrir un bon soutien lombaire. Quand il est assis, les pieds de l’enfant doivent être à plat au sol et ses genoux, légèrement plus hauts que le bassin pour favoriser une bonne circulation sanguine. Un repose-pieds peut aider à l’enfant à adopter la bonne posture. Portez un soin particulier à l’éclairage. Il faut éviter les jeux d’ombre et de lumière. Une lampe d’appoint permet d’avoir un éclairage uniforme sur toute la surface de travail. Elle doit être placée du côté opposé de la main qui écrit. Attention aux bureaux recouverts d’une vitre ou peints dans un fini lustré. Ils créent des reflets incommodants. Installez des tablettes pour les livres, un babillard pour y accrocher notes et c
    alendrier de l’école. Prévoyez les rangements nécessaires pour crayons, règle, ciseaux, ruban adhésif et autres articles essentiels. Cette trousse de travail restera sur place. Le jeune écolier l’aura ainsi toujours à portée de main.

    Autant que possible, le coin étude doit être aménagé à l’écart de la zone de jeux. On peut l’isoler à l’aide d’un paravent, d’un tissu suspendu ou d’une bibliothèque. L’idée, c’est de créer un décor qui favorise la concentration de l’enfant.

    Quand l’enfant partage sa chambre

    La cohabitation est parfois nécessaire, manque d’espace oblige. Les lits superposés se révèlent alors une solution avantageuse*. Sinon, appuyez les lits simples au mur pour libérer le centre de la pièce qui deviendra la zone de jeux. Si les enfants ont les mêmes goûts, il est relativement facile de créer un espace qui plaira aux deux colocs. Dans le cas contraire, il est possible de créer des espaces qui se distinguent mais qui se marient bien ensemble. Jouez avec la couleur. Le coin orange pour l’aînée, le coin rose pour la cadette. Ou encadrez chacun des lits d’un grand rectangle d’une couleur différente. Cela permettra de délimiter la zone respective des deux occupants. Choisissez un habillage de lit qui se coordonne bien aux couleurs choisies. Même chose pour les rideaux et les accessoires. Peignez les meubles de la même couleur pour créer une certaine unité ou opposez les couleurs : une commode rose sur un mur orange, et vice versa. Effet punch garanti !

    Le coin travail doit être assez vaste pour accueillir chacun des enfants. Collez deux bureaux face à face ou utilisez une longue table. Il sera possible de la diviser à l’aide d’une étagère ou en y fixant un panneau qui pourra servir de babillard.

    Deux enfants dans la même chambre = deux fois plus de jouets. Les éléments de rangement devront être nombreux et fonctionnels. Un coffre en bois permet de soustraire à la vue les jouets déposés pêle-mêle. En ajoutant un joli coussin sur le couvercle, il devient siège d’appoint. Des bacs de rangement se transforment aussi en tabouret. Une banquette pour le coin lecture peut également camoufler un espace où ranger ce qui traîne.

    * Si vous optez pour des lits superposés, sachez qu’ils peuvent être dangereux. Des enfants ont subi des blessures parfois graves à la suite de chute ou après s’être coincé un membre entre certaines parties du lit. Il faut donc qu’il soit sécuritaire. Le lit du haut doit être muni de barres de sécurité sur les quatre côtés et l’échelle attachée solidement au lit. Vérifiez également que le matelas est bien ajusté et que le cadre du lit est solide. Recherchez l’étiquette indiquant que le lit rencontre les normes de sécurité gouvernementales. Assurez-vous également que les enfants l’utilisent prudemment. Ne placez jamais un enfant de moins de six ans dans le lit du haut et n’y couchez jamais plus d’une personne. Montrez aux enfants à utiliser l’échelle pour monter et descendre du lit. Enfin, celui-ci n’est pas un module de jeu. Ne laissez jamais les enfants jouer sous et sur les lits superposés.

    Idées de rangement

    • Les enfants sont les petits champions du désordre. Pour leur inculquer très tôt de bonnes habitudes, mettez à leur disposition des installations à leur portée : bacs, coffres à jouets, paniers, étagères doivent être facilement accessibles. Tenez compte aussi de leur petite taille dans l’aménagement de la penderie. Même chose si vous installez des crochets et des patères murales.
  • Quand on manque d’espace à l’horizontal, il faut exploiter les surfaces verticales. Posez des tablettes au mur. Pour un rangement plus original, vissez-y des paniers ou des contenants comme de jolies poubelles ou des pots de peinture (que l’on peut acheter vides et propres à la quincaillerie) pour déposer petits jouets, livres, toutous, crayons de couleurs, etc. Pour créer une dynamique intéressante, fixez-en quelques-uns avec l’ouverture vers le haut, les autres, l’ouverture face à vous. Des rangements suspendus (en filet ou en tissu) permettent également de gagner de l’espace.
  • Si possible, équipez un mur entier de modules de rangement (on en a jamais trop). Placez-y des étagères ou des bibliothèques (solidement ancrées au mur) qui seront assez larges pour contenir des bacs à jouets. Pour fermer et camoufler le tout, posez des rideaux. Ou installez une rangée de placards. Recouvrez quelques-unes des portes de liège ou d’un tableau noir pour permettre aux enfants d’y accrocher (ou d’y exécuter) leurs chef-d’œuvres.
  • Comblez les espaces perdus. Des tiroirs à roulettes ou des paniers se glissent aisément sous le lit et permettent de ranger vêtements hors saison, literie ou jouets. Ou optez pour un lit dont le caisson est muni de tiroirs. N’oubliez pas les portes. On peut y visser paniers, étagères et autres accessoires de rangement pour les menus objets. Ils permettent de gagner de l’espace à la verticale.
  • Des bacs empilables munis de roulettes offrent une bonne solution de rangement et se déplacent aisément d’une pièce à l’autre. Pratique quand l’enfant veut jouer ailleurs que dans sa chambre.
  • Un hamac suspendu dans un coin de la chambre, et voilà un endroit idéal pour le dodo des peluches et des poupées.
  • Multipliez les rangements. Il sera ainsi plus facile de remettre rapidement de l’ordre. Et le sommeil n’en sera que meilleur.
  • N’oubliez pas que les enfants aiment utiliser le coffre à jouets comme… jouet. Assurez-vous que le couvercle soit léger pour éviter qu’il ne blesse votre rejeton au cas où il se faufilerait à l’intérieur. De même, choisissez un coffre ayant suffisamment d’ouvertures pour assurer une aération adéquate s’il l’utilise comme cachette (un jeu qui est toutefois à déconseiller). Inspectez régulièrement les pentures et remplacez celles qui sont brisées.Pour la décoration d’une chambre d’enfant, la seule limite est votre imagination (et votre porte-monnaie). Allez, amusez-vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *